Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

lundi, 29 octobre 2012

Le bateau funéraire viking d’Ardnamurchan en Ecosse

 

Le 19 octobre dernier, une équipe d’archéologues des Universités de Manchester et de Leicester a annoncé la découverte d’un bateau funéraire viking sur la péninsule d’Ardnamurchan dans les Highlands écossais. La tombe abrite le corps d’un guerrier nordique, enterré avec ses armes, lors d’une cérémonie païenne remontant sans doute à plus de 1 000 ans.
Ce type de sépulture est extrêmement rare puisque qu’il est réservé aux personnalités de haut rang. La mythologie scandinave et les rites funéraires qui y sont associés varient selon les régions. Néanmoins, le Walhalla est parmi les croyances les plus répandues. Il s’agit de la salle de banquet d’Asgardr où Odin reçoit les rois et les guerriers morts, accompagnés par les Walkyries (les vierges guerrières qui choisissent les défunts). Dans son ouvrage intituléLes Vikings, Histoire, mythes, dictionnaire(Robert Laffont, 2008), Régis Boyer donne une description assez précise des pratiques funéraires. Selon lui, la plus fréquente est l’incinération. Cependant, les découvertes archéologiques montrent que les défunts peuvent être enterrés, près de leur habitation, avec des objets, des armes ou des bijoux utiles dans le royaume des morts. De même, les bateaux, qui ont si bien servis les guerriers durant leur vie, peuvent aussi les conduire vers l’au-delà.Bien que les poutres en bois du navire soient décomposées depuis longtemps, on distingue nettement ces contours. Selon les estimations des chercheurs, le bateau-tombe mesurait environ 5 mètres de long et 1.5 de large. Les archéologues ont trouvé plus de 200 rivets en métal, sur lesquels ont peut parfois distinguer des fragments de bois. Les fouilles ont également permis d’exhumer un couteau, une hache, une épée, un bouclier, une corne à boire en bronze et des poteries. La plupart de ses objets sont recouverts de rouille mais une analyse aux rayons X a montrer qu’ils sont dans un état de conservation remarquable.
Les exemples les mieux préservés de bateaux funéraires ont été trouvés au Danemark, en Norvège et en Suède. Il existe quelques spécimens en Angleterre, mais leur mauvais état de conservation ou les techniques utilisées à l’époque de leur découverte n’ont pas permis de réaliser des analyses probantes.Les marins scandinaves, connus sous le nom de Vikings ont attaqué les côtes des îles britanniques et s’y sont installés entre le 9ème et le 11ème siècle. Au 10ème siècle, lorsque le guerrier d’Ardnamurchan a été inhumé, les Normands occupaient l’Irlande, l’Ecosse et le Nord-Ouest de l’Angleterre. Certains d’entre eux s’étaient déjà convertis au Christianisme. Ce n’est pas le cas des proches de notre personnage puisque sa sépulture présente de nombreuses traces de rites païens, y compris les pierres qui recouvrent son corps.Hormis le navire-sépulture, la péninsule d’Ardnamurchan possède bien d’autres trésors archéologiques. Il s’agit, en effet d’un site préhistorique très important. Des fouilles antérieures ont révélés, par exemple, une série de tombes datant de 6 000 ans.LeArdnamurchan Transitions Projectest co- dirigé par:Dr Hannah Cobb, Université de ManchesterDr Oliver Harris, Université de LeicesterHéléna Gray, duCFA Archaeology LtdPhil Richardson, de l’Archaeology Scotland.

Écrire un commentaire